• Atago-jinja

    Atago-jinja 愛宕神社 est une des annexes du temple du même nom situé à Kyoto.
    Il est sensé abriter un kami nommé Atago Gongen
    愛宕権現. C'est un avatar local du bodhisattva Jizô, parfois appelé Shôgun Jizô (celui qui donne la victoire). Le temple de Tokyo fut fondé en 1603 par Tokugawa Ieyasu qui établit ce temple au somment de la colline pour ce dieu qu'il vénérait particulièrement. Si ce kami protège des incendies, il est aussi très apprécié de la classe militaire car c'est aussi un dieu guerrier. Ce serait grâce à lui qu'il finit vainqueur de la bataille de Sekigahara.


    Une légende est liée à la pente des hommes, otoko no zaka. Alors qu'il avait rendu hommage à Hidetada, le shôgun Iemitsu aperçut au sommet d'Atago un grand prunier en fleur. Il proposa à ses guerriers de gravir à cheval l'escalier et de couper une branche en guise de preuve de leur exploit. Un seul y parvint : Magaki Heikuro 曲垣平九郎.
    Depuis, d'autres s'y risquèrent et il y eut trois autres succès : en 1882, 1925 et 1982.

    Il existe aussi un rituel qui s'appelle Sennichi-môde 千日詣で (le pèlerinage des 1000 jours). Avant ce pèlerinage durait environ trois ans, mais à Edo tout fut simplifié : une seule visite dans un monastère suffisait pour valider le pèlerinage. Il y avait deux endroits dans la capitale pour cela : Sensô-ji et Atago-jinja.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :