• Au sud de Shinagawa

    Soyons fous, allons jusqu'à la limite avec Kanagawa !!

     

    Au sud de ShinagawaN°110 千束の池袈裟懸松, Senzoku no ike Kesakakematsu, L'étang Senzoku et le pin pour accrocher le manteau du moine.

    On doit cette dénomination au fait que Nichiren, moine fondateur de la branche du boudhisme qui porte son nom, s'est un jour arrêté près de cet arbre et y accrocha son manteau.

    Sur l'estampe, au premier plan se trouve une maison de thé pour que les voyageurs se reposent et admirent la vue sur l'étang.
    On peut voir le fameux pin entouré d'une clôture sur la droite et au fond à gauche, le temple dédié à Hachiman.

    Et bien aujourd'hui, c'est presque pareil, les pédalos en forme de canard en plus.... C'est sûr, c'est plus romantique d'un coup.

    Le pin est un peu maigrichon mais toujours présent et reconnaissable au shimenawa qui l'entoure ainsi que par la stèle érigée à ses côtés.

    Un petit sanctuaire dédié à Benten s'est également implanté au centre de l'étang.

    Au sud de Shinagawa

     

    Au sud de ShinagawaN°109 南品川鮫洲海岸, Minamishinagawa Samezu kaigan,
    Le sud de Shinagawa et la côte de Samezu.

    Oui, alors on oublie la vue sur la mer... Comme pour toutes les vues de Shinagawa, les Japonais ayant installé des polders et gagné ainsi du terrain sur la mer, aujourd'hui on ne trouve que des immeubles ou de nouveaux quartiers industriels ou administratifs.

    Le nom de Samezu signifie banc de sable du requin. Un pêcheur aurait découvert une statue du boddhisattva de la compassion et de la miséricorde Kannon dans le ventre d'un requin qu'il avait pris dans ses filets. Il remit la statue à Hojo Tokiyori qui gouvernait alors à cette époque. Tokiyori était très pieux, il devint même moine. Il ordonna alors de construire un temple près de l'endroit de la découverte. On raconte que depuis ce temps, les flots sont devenus calmes donnant ainsi au temple son nom : Kaianji.
    Le temple était aussi apprécié en automne pour observer les érables. Aujourd'hui, il est surtout connu pour les sépultures de célébrités qu'il abrite.

    Sur l'estampe cependant, Kaianji n'est pas le sujet principal. Non, loin de là. On peut surtout observer des pêcheurs sur des barques en train de ramasser des algues. Car cet endroit était connu pour la culture de nori. On plantait des branches d'arbre en eau peu profonde qui servaient de tuteurs aux algues qui s'y accrochaient. On les récoltait alors en hiver et au printemps.

     

    Au sud de Shinagawa

     

    Au sud de ShinagawaN°26 八景坂鎧掛松, Hakkeizaka Yoroikakematsu,
    La côté Hakkei et le pin de l'armure suspendue

    Tout n'est qu'une histoire de pins auxquels sont suspendus des vêtements finalement...

    Hakkeizaka, "la côte aux huit vues", sous-entendez par là que vous aviez une vue magnifique à 360°. Aujourd'hui, c'est mort ! Déjà, il y a la gare d'Omori, puis un grand magasin et des salles de jeux... Mais c'est toujours un endroit de passage comme le suggérait l'estampe d'Hiroshige.

    Maintenant, le pin. L'histoire veut que Minamoto no Yoshiie, grand guerrier de la période Heian aussi connu sous le nom d'Hachimantaro, y accroche son armure avant de se rendre dans la province de Mutsu (actuelle Aomori) pour y combattre Abe no Sadato.

    Aujourd'hui le pin est remplacé par un autre arbre et une pierre pour tester sa force, le tout au milieu de l'aire d'un temple.

    On reste dans le thème arbre plus virilité en somme...

    Au sud de Shinagawa

     

    Au sud de ShinagawaN°27 蒲田の梅園, Kamada no umezono, le jardin de prunier à Kamata 

    L'endroit fut toujours célébré pour ses pruniers. Un jardin fut aménagé sur les terres de Namekata Danjo que l'on nomma Umeyashiki, le domaine des pruniers, et il fut ouvert au plus grand nombre. Les prunes pouvaient être marinées et vendues au marché mais on en faisait aussi un médicament contre les coups de soleil et les vertiges (et j'en aurais bien eu besoin !!).

    Les pruniers sont toujours là, c'est toujours ouvert au public mais l'espace s'est considérablement restreint à cause de la voie de chemin de fer qui s'est construite non loin. On peut toujours observer les shinkansen passer à l'ombre des pruniers, c'est un autre spectacle...

     

    Au sud de Shinagawa

     

    Au sud de ShinagawaN°72 はねたのわたし弁天の社, Haneda no watashi Benten no yashiro, le bac d'Haneda et le sanctuaire de Benten.

    Ouh, à qui sont ces jolies jambes toutes poilues ??!! Au premier plan, on voit les jambes du batelier qui traverse la Tamagawa, au loin un phare qui indique un banc de sable et sur la gauche, le sanctuaire de Benten qui renfermait une statue exécutée par Kukai (appelé aussi Kobo daishi) lui-même. Le sanctuaire se trouve sur l'île de Kanamejima sur la côte d'Ogigahama... la toponymie tourne autour d'une histoire d'éventail difficile à expliquer.

    Tout ce que je sais c'est qu'aujourd'hui plus besoin de bac car il y a un pont et le phare a été remplacé par la tour de contrôle de l'aéroport d'Haneda.

    Au sud de Shinagawa


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :