• Du côté de Katsushika

    Katsushika n'est pas un haut lieu du tourisme de Tokyo et n'est pas spécialement reconnu pour ses paysages ou ses lieux historiques. Pourtant il n'y a pas si longtemps, il y avait quelques lieux pittoresques.

    Du côté de Katsushika

    N°93 にい宿のわたし Niijuku no watashi, le bac de Niijuku.

     Voici le débarcadère de Niijuku sur la Nakagawa. Le bac permet de joindre les villages de Kameari et Niijuku.

    Sur la gauche, nous sommes sur la rive du village de Kameari avec ses deux restaurants célèbres à l'époque : le Fujimiya et Shibataya.

    Aujourd'hui il y a un petit ponton avec des bateaux amarrés mais je doute que ce sois un bac puisqu'il y a un pont pour les voitures et piétons et un autre pont pour le train plus loin. Les berges sont aussi plutôt vide, par contre il y a un grand shopping mall une fois que vous êtes à Kameari.

     

    Si vous souhaitez faire l'expérience d'un bac à l'ancienne, il existe toujours du côté de Shibamata Yagiri no watashi où une barque traditionnelle vous propose un passage sur l'Egogawa.

     

    Du côté de Katsushika

     

    Du côté de Katsushika

    N°33 四ツ木通用水引ふね Yotsugi dōri yōsui hikifune, chemin de halage le long de la route Yotsugi.

     Le canal fut construit au début du 17ème siècle pour alimenter en eau le quartier de Fukugawa, puis irriguer les champs ou transporter des marchandises. Le canal étant peu profond, il était impossible de naviguer sans faire appel à des haleurs. Petit à petit, des bateaux de plaisance pour 2 ou 3 personnes firent également leur apparition pouvant amener les voyageurs jusqu'à Kamearimura où le shogun avait établi son pavillon de chasse.

     Sur l'estampe, le canal est courbé, mais sur le terrain il est bien rectiligne et suit la route amenant à Yotsugi. On retrouve les restes du tracé du canal avec un petit cours d'eau artificiel et un petit parc aménagé au centre de la route avec des panneaux expliquant les arrêts, le fonctionnement et l'histoire du canal.

    Si quand vous étiez petits, vous regardiez Olive et Tom (Captain Tsubasa), sachez que Yotsugi pour amener des touristes et faire revivre le quartier a fait ériger plusieurs statues des personnages un peu partout autour de la gare et dans les parcs. Vous pouvez ainsi suivre le tracer du canal jusqu'à Kameari, puis partir à la recherche des 8 statues des personnages principaux de la série.

     

     

    Du côté de Katsushika

    N°64 堀切の花菖蒲 Horikiri no hanashōbu, le jardin d'iris d'Horikiri.

     Il y a toujours eu des iris semblerait-il, cependant sa culture prit une ampleur particulière quand Kodaka Izaemon fit pousser des centaines de variétés différentes et plusieurs milliers de fleurs sur ses terres.

    Hier comme aujourd'hui, vous pouvez toujours venir en juin admirer ces fleurs dans deux parcs : Horikiri Shobuen (ici représnté) et Mizumoto Park.

     

    Du côté de Katsushika

     

    Du côté de Katsushika

    N°92 木母寺内川御前栽畑 Mokubōji Uchigawa Gozensaibata, le temple Mokuboji, le potager sur la crique d'Uchigawa.

     

    Le temple Mokuboji aurait été bâti vers le 10ème s. suite à une légende. Il n'était à l'origine qu'une chapelle construite près du tertre où reposaient les restes d'un enfant Umekawa Maru qui aurait été kidnappé par des trafiquants d'esclaves, emmené de force depuis Kyoto vers Edo où il mourut. Sa mère désespérée partit à sa recherche et devint folle : une histoire parfaite pour une pièce de théâtre Noh encore jouée aujourd'hui Sumidagawa.

    Sur l'estampe, ce n'est pas le temple qui est visible mais un restaurant populaire de l'époque : Uchan dont les spécialités étaient les patates douces et des petits coquillages appelés shijimi.

     Sur les terrains du temple, il y avait aussi un potager dont les légumes étaient servi à la cour du shogun.

    De nos jours, il y a toujours le temple mais il est rebaptisé en temple Umekawa bien qu'on trouve aussi le nom de Mokuboji sur les plaques à l'entrée. Les bâtiments sont moderes. Tout autour il y a un grand parc avec des jardinières où l'ont fait pousser quelques plantes, des étendues de pelouses et plusieurs terrains de sport : tennis,  baseball...

     

    Du côté de Katsushika

     

    Du côté de Katsushika

    N°35 隅田川水神の森真崎 Sumidagawa Suijin no mori Massaki, la forêt du temple Suijin, Massaki sur la Sumida.

     Le spectateur est sur la rive où se du temple Suijin et regarde vers la rive de Massaki. On peut voir le torii du temple qui est au bord de la Sumida puisque ce temple lui est consacré comme l'indique son nom. On y adorait un dragon (souvent lié aux éléments et à l'eau en particulier). Le quartier de Massaki lui était surtout connu pour ses nombreux temples.

    Aujourd'hui, c'est impossible de voir de l'autre côté à cause du réaménagement des berges qui ont été surélevées et surmontées d'une autoroute  même si un temple dédié à la Sumida existe encore.

    Du côté de Katsushika

     

     

    Du côté de Katsushika

    N°63 綾瀬川鐘か淵 Ayasegawa Kanegafuchi, la rivière Ayasegawa et Kanegafuchi.

     La région était populaire pour ses fleurs, ses acacias, dont l'un forme le cadre de cette estampe et pour y voir les lucioles. Le nom Kanegafuchi, le gouffre de la cloche, vient du fait que lors de son transport sur le fleuve, le bateau se renversa et la cloche coula sans qu'on puisse la récupérer.

    On peut toujours voir depuis Uchigawa, l'Arakawa et la Sumida se retrouver. Pas l'Ayase qui retrouve l'Arakawa plus loin. En fait, il y a une bande de terre qui sépare les deux et qui longe le parc aux iris d'Horikiri.

    La pointe donne aussi l'impression d'un dépotoir sous l'autoroute aérienne.

     

    Du côté de Katsushika

     

    Du côté de Katsushika

    N°36 真崎辺より水神の森内川関屋の里を見る図 Massaki atari yori Suijin no mori Uchigawa Sekiya no sato wo miru zu, View depuis Massaki et le temple Suijin sur la crique Uchigawa et Sekiya.

     

    Cette fois-ci, c'est la rive opposée du No35 ! On peut voir l'extrêmité de Mukojima et le torii de Suijin.

    De nos jours, ce côté de la rive est plutôt attrayant avec des berges aménagées pour les jogger, des parcs longeant la Sumida offrant une très belle vue sur le fleuve. Mais comme je le disais, impossible de voir la berge opposée puisque la vue est bouchée par l'autoroute et la surélévation de la berge.

    Du côté de Katsushika

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :