• Près de Waseda

    9 avril

    Je fais un bond dans le temps. Entre décembre et avril, j'ai évidemment fait d'autres excursions, mais les rebondissements de la vie et surtout quelques soucis d'ordi me poussent à écrire sur mes toutes dernières promenades.

    Allez, malgré tout, je suis certaine de vous avoir manqué.

    Je vais régulièrement à Waseda, il y a des cours donnés par des bénévoles pour qui veut étudier le japonais. Entre deux cours, je me suis échappée pour retrouver trois estampes.

     

    Près de WasedaN°40 せき口上水端はせを庵椿やま, Sekiguchi jōsuibata Bashōan Tsubakiyama, L'ermitage de Bashô et la colline aux camélias près de l'aqueduc à Sekiguchi

    Le lieu existe toujours avec quelques légers changements. Il est loin le temps où l'endroit n'était que des rizières puisque l'université de Waseda s'y est établie en 1882. Toutefois, la Kandagawa coule toujours au pied de la colline aux camélias.

    Près de Waseda

    L'aqueduc de Kanda prenait sa source dans l'étang Inokashira et longeait la Kandagawa jusqu'à la digue de Sekiguchi qui marquait la limite de la ville. Aujourd'hui, mis à part la Kandagawa, tout ça a disparu et les limites de la ville furent repoussées bien plus loin que la colline aux camélias propriété de la famille Hosokawa.

    Il y a le temple Suijinsha consacré à la divinité des eaux sensée protéger, entre autre, l'aqueduc (aujourd'hui connu sous le nom Mizuinari). A côté se trouvait le Ryugean "le refuge du dragon", un ermitage connu pour la vue magnifique qu'il offrait depuis les pentes sur lesquelles il était construit. Cet ermitage devint celui du célèbre poète Matsuo Bashô car en 1743, ses disciples établirent un mémorial nommé Bashôan. Il était dit que Bashô avait vécu ici quelques temps, auprès d'un seigneur en charge de la maintenance de l'aqueduc... Un bâtiment fut construit mais plus tard. Au début, le mémorial n'était en fait qu'un tertre surmonté d'une stèle. Ce tertre s'appelle Samidarezuka "remblais de l'averse du mois de mai".

     

    Près de WasedaN° 116 高田姿見のはし俤の橋砂利場, Takata Sugatami no hashi Omokage no hashi Jariba, les ponts Sugatami, Omokage et Jariba à Takata.

     

    A l'époque, il n'y avait que des rizière. Au premier plan, se trouve le pont Omokage et plus loin c'est le pont Sugatami, à moins que ce soit le nom d'un seul pont. En effet, Omokagenohashi et Sugataminohashi  signifie "pont des images reflétées". Les ponts mènent à Hikawa-jinja construit en 1730 par tokugawa Yoshimune.

    Le lieu était aussi connu pour son "quartier vert" à proximité où travaillaient les courtisanes de basse catégorie. Toutefois, à l'époque d'Hiroshige tout avait été rasé et remplacé par des auberges.

    Aujourd'hui, le paysage est urbain, l'aqueduc n'est plus mais le nom des ponts est resté.

    Près de Waseda

     

    Près de WasedaN° 115 高田の馬場, Takata no baba, L'hippodrome Takata

    Je suis sûre que ça vous rappelle quelque chose. Et oui, la station JR où est joué la musique d'Astro Boy d'Osamu Tezuka porte le nom de Takadanobaba.

     

     

    On aurait pu retrouver un vaste espace vert car les délimitations du site sont toujours visibles sur les cartes, mais maintenant c'est un petit quartier résidentiel.

    Près de Waseda

     Durant l'ère Edo, les guerriers étaient plus ou moins au chômage technique. Il fallait donc faire en sorte qu'il ne perdent pas leur aptitude martiale ni leurs valeurs. On aménagea alors des lices pour les entraînements hippiques. Ces lices se nomment baba 馬場.

    Celui de Takata fut aménagé en 1636 par Matsudaira Shingozaemonnojo Naottsugu. On y pratiquait outre le tir à l'arc traditionnel, le tir à l'arc à cheval : le Yabusame 流鏑馬.

    Aujourd'hui, Waseda et Takadanobaba sont encore emplies de cet héritage culturel : le tampon de la gare de Takadanobaba représente une scène de Yabusame, le temple Anahachimangu possède une statue d'un archer à cheval juste à côté de son torii, enfin, en octobre, pendant Taiiku no Hi 体育の日(le jour de l'éducation physique) dans le parc Toyama, vous pourrez observer une démonstration de yabusame qui se fait ici depuis 1979.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :